News flash

Videos of SAL/UER Climate Week events

Racism and the Collapsing Society, Barbara Love and Tim Jackins, June 7, 2020

RC Webinars listing through July 2021

New Online Workshop Guidelines Modifications


 

A.4. ÊTRE MEMBRE DE LA COMMUNAUTÉ Il est utile de faire la distinction entre un-e "Co-écoutant-e", un "membre de la Communauté de Co-écoute", et un-e "dirigeant-e de Co-écoute".

1. Un-e Co-écoutant-e cherche à recouvrer son intelligence occultée et aide les autres à faire de même.

2. Un membre de la Communauté de Co-écoute est un-e Co-écoutant-e qui prend la responsabilité d'aider au fonctionnement de la Communauté – en participant et en contribuant aux activités de Co-écoute, en soutenant les dirigeant-e-s, et en facilitant le travail de la Communauté.

3. Un-e dirigeant-e de Co-écoute est un-e Co-écoutant-e qui prend la responsabilité d'un bon fonctionnement global de la Communauté de Co-écoute en animant des classes, des groupes de soutien7, et/ou des ateliers, ou en assumant la fonction de Personne de Référence8.

Les Communautés de Co-écoute organisent et encouragent des réunions de présentation, des classes de base, des classes spécifiques, des classes d'approfondissement, des groupes de soutienI, des groupes (de discussion) à thème, des groupes de dirigeant-e-s (Végéliens9 ou autres), elles éditent des publications et utilisent d'autres moyens pour disséminer les idées de la Co-écoute. La participation à ces classes et à ces activités ne confère pas en soi à un-e Co- écoutant-e la qualité de membre de la Communauté de Co-écoute.

Les Co-écoutant-e-s sont considéré-e-s membres de la Communauté, et ont un plus large accès à ses ressources, dans la mesure où ils/elles prennent la responsabilité d’aider au fonctionnement et à la bonne marche de la Communauté. Des Communautés de Co-écoute solides sont le résultat des efforts conjoints de nombreuses personnes. Les membres de la Communauté remplissent des fonctions d’organisateurs, d’éditrices, de traducteurs, d’interprètes, de trésorières, de bibliothécaires, de concepteurs et d’administrateurs de site web, de formatrices10, de Personnes de Référence, et plus encore. Les membres de la Communauté prennent également l'engagement de suivre le Guide et de soutenir son utilisation.

Chaque Communauté de Co-écoute peut définir la qualité de membre de la Communauté qui s’applique à sa situation particulière, en accord avec cette Règle et en consultation avec la 4 Personne de Référence Régionale11. Les conditions requises pour être membre ne doivent pas être appliquées d’une façon qui exclue ou qui lèsent des personnes susceptibles d’être d’excellents membres de la Communauté et qui appartiennent à des groupes visés par l’oppression12, et qui de ce fait ont été historiquement ou sont encore privés d’accès aux ressources matérielles et d’une pleine participation à la société. Il s’agit par exemple des personnes élevées dans la pauvreté, des personnes invalides, des personnes d’origine amérindienne ou indigène, des personnes visées par le racisme et des jeunes personnes13.

RAISON Afin de préserver la nature essentiellement égalitaire de notre travail, les membres de la Communauté de Co-écoute doivent accepter des niveaux similaires de responsabilité pour le fonctionnement et l’épanouissement de la Communauté. La participation à une classe de Co- écoute hebdomadaire est une condition courante pour être membre de la Communauté. Un contact hebdomadaire avec d’autres membres de la Communauté est souhaitable dans la mesure du possible. Des contacts réguliers génèrent davantage de possibilités de réémergence individuelle et de consolidation de la Communauté. Faire simplement l’effort de participer régulièrement (un effort important pour certaines personnes) peut nous rappeler notre propre importance et l’importance de la Communauté de Co-écoute. Les conditions de vie structurelles et matérielles des gens varient énormément à cause de l’oppression et doivent être prises en compte.



7 Un groupe de soutien est un groupe de trois à huit personnes qui s’écoutent à tour de rôle et s’encouragent mutuellement à la décharge. Le groupe peut être formé sur la base d’un point commun spécifique (personnes d’origine Africaine, femmes, jeunes personnes, etc.), ou d’un intérêt commun pour une question particulière (changement dans l’éducation, environnement, etc.), ou sur toute autre base.

8 Une Personne de Référence est un-e Co-écoutant-e dont le rôle est d’exercer du discernement vis-à-vis de son groupe d’appartenance, d’une façon cohérente avec la théorie de la Co-écoute et avec le Guide. Elle peut être consultée par les membres de ce groupe sur les questions touchant à la théorie et la pratique de la Co-écoute. I Voir la note en page 74.

9 Végélien est un terme inventé en Co-écoute pour désigner une quelconque commonalité (femmes, machinistes, cuisiniers, personnes d’origine africaine, jeunes adultes, dirigeant-e-s d’une Communauté particulière de Co-écoute).

10 Une formatrice ou un formateur de Réévaluation par la Co-écoute est un-e dirigeant-e de Co-écoute titulaire d’une accréditation pour enseigner la Co-écoute.

11 Une Personne de Référence Régionale (PRR) est désignée par la Personne de Référence Internationale (PRI) et rend compte de ses activités à cette dernière. Elle agit avant tout comme délégué-e de la PRI dans le développement et le soutien des dirigeant-e-s. Une PRR occupe son poste à la discrétion de la PRI, en concertation avec les dirigeant-e-s de la Région. La responsabilité première de la PRR est la réémergence continue des formateursformatrices et des dirigeant-e-s actuel-le-s et futur-e-s dans la Région.

12 Les groupes visés par l’oppression sont des groupes de personnes précédemment désignés par "groupes opprimés".

13 Les jeunes personnes sont définies comme étant celles âgées de 21 ans au plus.


Last modified: 2019-05-02 14:41:35+00