News flash

Videos of SAL/UER Climate Week events

Racism and the Collapsing Society, Barbara Love and Tim Jackins, June 7, 2020

RC Webinars listing through July 2021

New Online Workshop Guidelines Modifications


 

GLOSSAIRE

Le terme "accessibilité" recouvre les dispositions physiques et pratiques qui permettent aux personnes atteintes d'invalidité de participer à un évènement de la manière la plus inclusive possible, et ce raisonnablement étant donné les circonstances.

Une accréditation donne la permission d'enseigner la Co-écoute à la personne qui la reçoit. La demande est examinée, et soit approuvée soit rejetée, par la Personne de Référence de Secteur (PRS), la Personne de Référence Internationale (PRI), et la Personne de Référence Régionale (PRR), là où il en existe une.

Les ateliers coopératifs sont des ateliers placés sous la conduite d'une seule personne dirigeante en ce qui concerne l’atelier dans son ensemble, et où d’autres Co-écoutant-e-s animent des parties de l’atelier ou assistent la personne dirigeante (en tant qu’équipe).

Une assemblée est une réunion d’une demi-journée ou moins sur un sujet spécifique. Elle comprend une présentation de théorie ou un rapport concernant un atelier ou une conférence de Co-écoute et du temps de décharge. Elle peut également inclure un cercle d’ouverture et de clôture, une discussion, et/ou du travail en petits groupes.

Une attaque peut être soit une tentative organisée de perturber le fonctionnement de la Communauté, soit la diffamation d'un individu. Il s'agit d'une attaque quand on tente de rallier les autres à son propre mécontentement vis-à-vis d'un-e Co-écoutant-e ou de la Communauté. Le fait de penser qu'une erreur a été faite, d'être en colère après quelqu'un, de questionner la pensée de quelqu'un ou de défendre un point de vue différent ne constitue pas une attaque. C'est une erreur de critiquer un-e Co-écoutant-e et d'essayer de l'obliger à jouer le rôle d'écoutant-e à propos des problèmes ou mécontentements qui ont surgi, mais ce n'est pas ce qui est entendu ici par le mot "attaque".

Les automatismes de détresse imposés par la culture sont les automatismes associés à la culture d’un groupe.

Le Budget de Fonctionnement du Secteur est un fonds optionnel alimenté et géré par le Secteur. Il est réservé à couvrir des dépenses au niveau local, telles que l’impression et l’expédition d’une lettre d’information, ou l'achat d'articles utiles à la Communauté tels que des tapis de sol, des équipements pour malentendants, ou des vidéos et des CD de Co-écoute. Les sommes collectées proviennent généralement de contributions volontaires ou d’un pourcentage prélevé sur les frais de participation aux classes. La Personne de Référence de Secteur et les dirigeant-e-s du Secteur contrôlent ces fonds.

Une classe en ligne est une classe de Co-écoute à laquelle toute personne participe réguliè- rement sur Internet.

Une Communauté en Développement (précédemment désignée par Secteur non-organisé) est un groupe de Co-écoutant-e-s dans un lieu géographique donné qui travaillent ensemble au développement d’une Communauté de Co-écoute.

La Communauté de Réévaluation par la Co-écoute (Communauté de Co-écoute) est un réseau de personnes qui utilisent la Co-écoute pour recouvrer leur humanité. En deuxième lieu, elle est un réseau de Communautés locales, de groupes et de classes. Elle est également un ensemble de personnes voulant entraîner tous les êtres humains, ou qu'ils se trouvent, dans un effort commun pour recouvrer leur intelligence, leur humanité et l'usage de toutes leurs potentialités.

Un comportement compulsif est le fait de céder continuellement aux sentiments restimulés d’un enregistrement de détresse et de remettre son contenu en action.

Un consensus signifie un accord de l'ensemble du groupe. Un consensus pratique est un accord provisoire qui permet au groupe d'aller de l'avant.

Les Coordinateurs-Coordinatrices au niveau local ou Régional de groupes d’apparte- nance particuliers coordonnent des activités qui favorisent le développement de leur groupe au sein de la Communauté.

Un-e dirigeant-e de Co-écoute est un-e Co-écoutant-e qui assume la responsabilité pour que tout fonctionne bien dans la Communauté de Co-écoute en enseignant et en dirigeant des classes de Co-écoute, des groupes de soutien, et/ou des ateliers, et/ou en remplissant la fonction de Personne de Référence.

Une dramatisation est le fait de réactiver un enregistrement de détresse sans le décharger, souvent sans avoir obtenu l’accord d’une personne écoutante.

L’Extension/le Fonds d’Extension est une aide financière à des personnes pour qui les circonstances rendent difficile l’accès à la Co-écoute. Le Fonds d'Extension est notamment constitué du Fonds d'Extension des Secteurs, du Fonds de Service Communautaire et du Fonds d'Extension International (géré par la Fondation de la Réévaluation).

Faire travailler la personne dirigeante correspond au fait de solliciter la pensée et l’attention d’un groupe pour écouter la personne dirigeante de ce groupe en séance.

Favoriser des initiatives signifie créer des conditions telles que davantage de Co-écoutant-e-s organisent des activités et progressent dans leur leadership.

La Fondation de la Réévaluation est une organisation sans but lucratif entièrement distincte de la Communauté de Co-écoute, régie par l’article 501(c)(3) du code des impôts des États-Unis, et placée sous la tutelle de son Comité Directeur. Elle a été fondée en 1972 avec pour objectif d’aider financièrement la dissémination des idées de la Co-écoute, de ses outils, et de ses formations de dirigeant-e-s, en faveur des personnes pour qui les circonstances ne permettent qu’un accès limité à la Co-écoute.

Le Fonds de Service Communautaire soutient le travail continu des Communautés de Co- écoute et est alimenté par les contributions provenant de classes, ateliers, et autres manifestations dans lesquelles la Co-écoute est enseignée, ainsi que par des donations volontaires (non-déductibles des revenus). Ce fonds peut être utilisé pour subventionner la participation à des ateliers ou des classes, rembourser des frais de déplacement pour des ateliers, financer la littérature de Co-écoute, et soutenir le travail administratif des Communautés de Co-écoute, par l’intermédiaire de Personnel Counselors, Inc. Le Fonds de Service Communautaire est géré par Re-evaluation Counseling Community Resources, Inc., et son utilisation est approuvée par la Personne de Référence Internationale.

Le Fonds d’Extension des Secteurs, géré par Re-evaluation Counseling Community Resources, Inc., est constitué de nombreux comptes affectés à des Secteurs organisés ou non. Il est alimenté par les contributions provenant des classes, ateliers, et autres activités organisées des Secteurs, ainsi que par des donations volontaires (non-déductibles des revenus). L’utilisation des sommes déposées sur un compte dans le Fonds d’Extension des Secteurs doit être approuvée par la Personne de Référence de Secteur ou une personne désignée comme responsable dans les Communautés en Développement. Ces sommes sont utilisées pour payer la participation à des ateliers ou des frais de transport, ou les deux.. Lorsque les divisions nationales rendent les transferts de fonds trop difficiles, le Fonds d’Extension des Secteurs est parfois géré localement (avec l’accord de la Personne de Référence Internationale).

Le Fonds des Publications de Rational Island apporte à Rational Island Publishers les ressources nécessaires pour produire toutes les publications des Communautés de Réévaluation par la Co-écoute.

Tout écart par rapport à une Règle ayant force d’exigence requiert l’accord de la Personne de Référence Internationale.

Une formatrice ou un formateur de Co-écoute est un-e dirigeant-e de Co-écoute titulaire d’une accréditation pour enseigner la Co-écoute.

Une grille de tarifs propose une gamme d’honoraires dans laquelle la personne participante choisit le montant à payer, généralement sur la base de ses revenus. La personne formatrice fixe la grille pour sa classe ; la grille de tarifs d’un atelier est fixée par la personne organisatrice de l’atelier, en consultation avec la Personne de Référence Régionale du lieu de l’atelier.

Un groupe de soutien est un groupe de trois à huit personnes qui s’écoutent à tour de rôle et s’encouragent mutuellement à la décharge. Le groupe peut être formé sur la base d’un point commun spécifique (personnes d’origine Africaine, femmes, jeunes personnes, etc.), ou d’un intérêt commun pour une question particulière (changement dans l’éducation, environnement, etc.), ou sur toute autre base.

Un groupe de travail ou une commission est un groupe de personnes qui font plus que pratiquer ou apprendre la Co-écoute ensemble ; par exemple, des personnes travaillant au développement d’une Communauté de Co-écoute, ou un groupe de femmes dirigeantes.

Les groupes visés par l’oppression sont des groupes de personnes précédemment désignés par "groupes opprimés".

Le Guide est un ensemble de règles acceptées par tous les membres de la Communauté de Co-écoute.

Le terme "humanité" englobe ce que notre théorie et notre pratique montrent être la vraie nature des humains lorsqu’ils ne sont pas sous l’effet d’enregistrements de détresse. Cela inclue l’usage de notre intelligence flexible, de notre capacité de connexion et d’attention, de coopération et de joie de vivre.

L’intelligence est la capacité d'élaborer une réponse nouvelle, flexible et créative s’adaptant à toute nouvelle situation. Les expériences de détresse non déchargées interfèrent avec cette capacité.

Un intervenant familial chevronné est un-e dirigeant-e de la Réévaluation par la Co-écoute qui a reçu une formation pour diriger le travail en milieu familial ainsi que l’autorisation de diriger ce type de travail de la part de la Personne de Référence Internationale de Commonalité pour le Travail Familial.

Les jeunes personnes sont définies comme étant celles âgées de 21 ans au plus.

Une journée de jeu ou classe familiale est une occasion de Co-écoute dans laquelle des adultes chevronnés et des parents coopératifs jouent avec des jeunes personnes à la manière choisie par les jeunes personnes et selon leurs directives, et en suivant le leadership d’un intervenant familial chevronné. La journée de jeu doit comporter des mini-séances et/ou des groupes de soutien pour les adultes et peut inclure un cercle de présentation, un exposé de la théorie, du temps particulier, et un cercle de fermeture. Le jeu offre souvent aux jeunes personnes des occasions de décharger, et ces séances sont encouragées par les adultes. Si la journée de jeu ou la classe familiale dure moins de quatre heures, les finances seront traitées comme celles d’une classe ; dans le cas contraire, elles seront traitées comme celles d’un atelier.

La libération est le programme et le processus consistant à se libérer soi-même de l’oppression, ainsi que son groupe d’appartenance.

Un médicament est une substance qui traite, prévient, ou soulage les symptômes ou les causes d'une maladie ou d'une condition médicale.

Les médicaments psychotropes sont des substances prescrites par un-e psychiatre ou un membre du corps médical pour "traiter" ce que ces professionnels appellent une "maladie mentale" ou des problèmes tels que l'insomnie, la tension, le stress, des sentiments de découragement et de passivité, l’anxiété, la peine, les comportements perturbateurs, ainsi de suite. Ils comprennent des substances comme la Ritaline qui sont très couramment prescrites aux jeunes personnes et à d’autres pour leur imposer conformité et passivité.

Un membre de la Communauté de Co-écoute est un-e Co-écoutant-e qui assume la respon- sabilité d'aider au fonctionnement de la Communauté – en participant et en contribuant aux activités de Co-écoute, en soutenant les dirigeant-e-s, et en aidant au travail de la Communauté.

L’oppression est le mauvais traitement systématique d'un groupe de personnes par la société ou par un autre groupe de personnes qui agissent en tant qu’agents pour le compte de la société, ce mauvais traitement étant encouragé et imposé par la société et la culture.

L'oppression linguistique est l'oppression subie par un groupe de population qui parle une autre langue que la langue dominante de la communauté dans laquelle il vit et dont la langue est par conséquent considérée comme moins importante ou inférieure à la langue dominante. De plus, l’anglais est devenu la langue dominante au niveau mondial si bien que les pratiquants de toutes les autres langues ressentent l’oppression linguistique.

Une Personne de Référence est un-e Co-écoutant-e dont le rôle est d’exercer du discerne- ment vis-à-vis de son groupe d’appartenance, d’une façon cohérente avec la théorie de la Co-écoute et avec le Guide. Elle peut être consultée par les membres de ce groupe sur les questions touchant à la théorie et à la pratique de la Co-écoute.

La Personne de Référence de Secteur (PRS) supervise et pense au Secteur dans son ensemble. Elle développe et soutient le groupe de dirigeant-e-s au sein du Secteur. Elle juge quelles sont les activités cohérentes avec la théorie et la politique générale de la Co- écoute.

La Personne de Référence de Secteur Suppléante (PRSS) est quelqu'un qui prendra immédiatement en charge toutes les responsabilités de la Personne de Référence de Secteur dans le cas où celle-ci ne peut pas continuer à les assumer. La PRSS peut prendre en charge d’autres activités en relation avec la PRS et le Secteur, mais celles-ci sont optionnelles.

La Personne de Référence Internationale (PRI) détermine et coordonne les actions et la politique générale au niveau International.

Une Personne de Référence Internationale de Commonalité (PRIC) représente les individus qui ont choisi d’aborder ensemble une question particulière. Elle représente les intérêts de son groupe d’appartenance au sein de la Communauté Internationale de Co- écoute et agit en tant que déléguée de la Personne de Référence Internationale pour le leadership de ce groupe. La PRIC propose et développe des politiques, des publications, des ateliers, et des conférences dans le cadre des intérêts particuliers de ce groupe à la fois au sein et en dehors des Communautés de Co-écoute.

Une Personne de Référence Internationale de Libération (PRIL) représente les intérêts de son groupe d’appartenance au sein de la Communauté Internationale de Co-écoute et agit en tant que déléguée de la Personne de Référence Internationale pour le leadership de ce groupe. La PRIL propose et développe des politiques de libération, des publications, des ateliers, et des conférences dans le cadre des intérêts particuliers de ce groupe à la fois au sein et en dehors des Communautés de Co-écoute.

La Personne de Référence Internationale Suppléante (PRIS) est quelqu'un qui prendra immédiatement en charge toutes les responsabilités de la Personne de Référence Internationale dans le cas où celle-ci ne peut pas continuer à les assumer.

Une Personne de Référence Régionale (PRR) est désignée par la Personne de Référence Internationale (PRI) et rend compte de ses activités à cette dernière. Elle agit en tant que déléguée de la PRI dans le domaine du développement et du soutien des dirigeant-e-s. Une PRR occupe son poste à la discrétion de la PRI, en concertation avec l'ensemble des dirigeant-e-s de la Région. La responsabilité première de la PRR est la réémergence continue des formateurs-formatrices et des dirigeant-e-s actuel-le-s et futur-e-s dans la Région.

Les politiques représentent des guides et des accords pour aider un groupe de gens à agir ensemble en coopérant et en se soutenant mutuellement. Elles peuvent promouvoir la décharge et clarifier la pensée. Les politiques représentent le meilleur de notre pensée à ce jour, et sont donc toujours sujettes à révision. Une politique est constituée par (1) des propositions concernant l'application de la théorie, (2) des recommandations issues de l'expérience à propos d'une telle application, et (3) des structures pour la mise en pratique de cette application Il existe deux formes de politique dans la Communauté de Co- écoute : (1) les politiques générales de la Communauté, y compris celles entérinées par la Conférence Mondiale ou par une réunion de Secteur, et (2) les politiques représentant le meilleur de la pensée d'un groupe donné (déclarations provisoires de politique de libération).

Une politique provisoire de libération est une déclaration représentant le meilleur de la pensée d'un groupe donné concernant sa libération vis-à-vis de l’oppression, comprenant notamment des suggestions pour parvenir à cette libération. Une telle politique provisoire n’est contraignante pour personne, et n’a pas pour vocation de dire aux gens ce qu’ils doivent penser ou faire. Au lieu de cela, elle est destinée à être utilisée pour stimuler la discussion et la décharge. Toutes les politiques de libération de la Co-écoute sont considérées comme provisoires et seront amendées à mesure que les gens recouvrent la capacité de penser plus clairement à la libération de leur groupe.

L’usage de la pornographie est défini comme la recherche de matériaux écrits, audio, ou visuels dont l’intention est de restimuler des sensations sexuelles. La pornographie est une exploitation sexuelle, principalement des femmes et des jeunes personnes, et se situe dans un contexte de sexisme et de domination masculine. Racisme et classisme jouent des rôles-clé dans les manières dont chaque personne est exploitée et opprimée par la pornographie. Bien que la pornographie soit en premier lieu orientée vers les hommes, de plus en plus les femmes sont ciblées en tant que consommatrices de pornographie par une industrie de la pornographie hautement lucrative, centrée sur la manipulation des détresses liées au sexe et à la domination masculine.

Re-evaluation Counseling Community Resources, Inc. (RCCR) est le bureau interna- tional de la Réévaluation par la Co-écoute localisé à Seattle, Washington, USA.

La Réévaluation par la Co-écoute (Co-écoute) consiste en une théorie et une pratique bien définies. Elle consiste, en partie, pour des personnes à s’écouter à tour de rôle en s’autorisant et en s’encourageant les unes les autres à décharger les émotions, ce qui leur permet d’effacer les effets de blessures passées et d’avoir à nouveau une pensée claire.

Une réunion de parrainage est une introduction à la Co-écoute dans laquelle chaque Co- écoutant-e amène une personne non Co-écoutante.

Nous entendons par sites de réseaux sociaux tous les sites sur lesquels le contenu en ligne est généralement accessible à un large public, par opposition aux sites servant principale- ment à des contacts individuels ou au sein d’un groupe de personnes bien ciblées.

Les substances altérant le cerveau sont celles qui agissent sur le système nerveux central et interfèrent avec le processus de la pensée et/ou la décharge et avec le processus de réévaluation.

Le tarif d'équilibre est le coût réel estimé d'un atelier par personne. Il peut être calculé en divisant le coût total attendu (y compris les 10% du revenu total payables au Fonds de Service Communautaire) par le nombre attendu de participant-e-s.

La théorie de la Co-écoute représente la somme des informations issues de l'expérience des Co-écoutant-e-s. Une bonne théorie rend possible la mise en relation de nos expériences individuelles avec des expériences déjà vécues et avec les conclusions qui en ont été tirées. La théorie de Co-écoute guide la pratique de la Co-écoute. Le développement et l'utilisation de la théorie peuvent aider à mettre en lumière des contradictions existant dans notre pratique et permettent de faire progresser nos connaissances.

Végélien est un terme inventé par la Co-écoute pour désigner l'un quelconque parmi les nombreux groupes d’appartenance – femmes, gays, jeunes personnes, aîné-e-s, personnes invalides, personnes visées par le racisme, etc.


Last modified: 2019-05-02 14:41:35+00