News flash

World Conference Literature Sale           August 7 to 21

How to Fundraise: Webinar Sunday, August 7

SAL Fundraiser: Webinar Sunday, August 28

RC Webinars listings through December 2022

New Online Workshop Guidelines Modifications


 

Travailler malgré nos différences

D’après une présentation par Tim Jackins à la Conférence
Mondiale des Communautés de Co-écoute, en août 2017

Ce que je souhaite évoquer ce soir, et aussi nous faire travailler, c’est comment créer les conditions dans lesquelles chacun-e de nous se sent en sécurité et libre d’exposer sa propre pensée concernant des sujets sur lesquels nous ne sommes pas d’accord. Comment rester soudé-e-s dans ces conditions ? Quel travail devons-nous faire pour être en situation de faire cela ? 

Le travail que nous faisons dans la Co-écoute, nous le faisons parce que nous  connaissons la valeur et l’importance de l’esprit humain. Nous essayons de créer les conditions dans lesquelles chaque esprit humain est libre d’émettre ses propres pensées, et chaque personne est libre d’être elle-même.

Ça ne va pas démarrer comme ça. La Communauté de Co-écoute est un endroit où nous pouvons apprendre à faire des choses. La sécurité que nous avons établie nous permet d’essayer des choses qui nous font peur et que nous n’avons jamais eu la possibilité de tenter auparavant.

En général, quand nous sommes confronté-e-s à des opinions qui sont très différentes des nôtres, nous n’apprécions pas la personne qui les soutient. Nous identifions rapidement cette personne avec ses opinions. Et les problèmes ne sont que très rarement résolus sur cette base-là.

Demain, nous allons essayer de réfléchir à une question avec laquelle nous nous débattons. Nous avons tou-te-s été blessés dans ce domaine. Peu d’entre nous ont eu les ressources nécessaires pour travailler sur les détresses qui y sont liées. Et nous allons le faire de toute façon. Nous allons essayer d’exposer notre esprit et nos idées dans ce domaine. Il est probable que ce sera confus, et nous saurons trouver le moyen de gérer cela.

L’idée de base, je pense, c’est que nous devons prendre soin les un-e-s des autres malgré nos différences. Nous ne pouvons pas laisser nos peurs de l’irrationalité de quelqu’un nous jeter dans la confusion concernant cette personne. Et bien entendu, il existe l’éventualité que c’est notre propre irrationalité qui est en jeu. 

Il doit y avoir un engagement envers chaque autre personne qui soit plus important que le désaccord. Nous allons avoir besoin de cela dans le monde extérieur. Comme je l’ai déjà dit, je ne pense pas que quoi que ce soit fera avancer le monde en l’absence d’un front large et unifié. Il faudra peut-être un grand nombre de gens pour interrompre certains automatismes dans nos sociétés. Nous devrons être capables de joindre nos efforts à ceux d’individus avec lesquels nous avons de sérieux désaccords. Parfois, nous aurons besoin d’agir rapidement et nous n’aurons pas le temps de résoudre tous les points de désaccord.

La seule façon de pouvoir nous faire confiance les un-e-s aux autres dans les situations où nous avons de profonds désaccords, c’est d’avoir un engagement les uns-e-s envers les autres, de telle sorte que nous savons que nous résoudrons le désaccord au bout du compte. Alors ce soir, je veux que nous fassions une longue mini-séance sur ce qui nous enrage. Quelles sont les choses que nous ne pouvons plus supporter d’entendre une fois de plus ?

Nous avons tou-te-s été à l’écoute de personnes qui croyaient à leurs détresses. Nous devons nous rappeler que ça a commencé dans notre enfance. Nous étions obligés d’écouter un tas d’irrationalités – si ce n’était pas dans notre famille, c’était dans le quartier, ou sur le terrain de jeu, ou à l’école. Si nous ne travaillons pas pour gagner un peu de perspective là-dessus, nous aurons beaucoup de difficultés. Donc, qu’est-ce qui vous rend vulnérables ? À quel moment dans la discussion allez-vous vous emporter et commencer à regarder quelqu’un en pensant “Quel idiot.” (rires)

Quand quelqu’un a une opinion très différente de la nôtre, qu’est-ce que nous devons en penser ? La première question, c’est « Pourquoi avons-nous des opinions différentes ? » Si la personne est bloquée, quelle détresse bloque sa pensée ? Nous essayons de comprendre cela pour chaque personne autour de nous. Nous devons le faire également dans cette situation-là. Pourquoi nos esprits ne parviennent-ils pas facilement à une position commune ? Qu’est-ce qui nous dérange ? Comment pouvons-nous exprimer notre opinion d’une façon qui soit comprise par cette personne en particulier ? La communication, c’est une chose très individuelle. Nous devons acquérir une habileté à penser notre communication avec autant de précision. 

Nous devons aussi vouloir être capables d’être d’accord avec la personne, plus que nous voulons qu’elle-même soit d’accord avec nous. Nous essayons de trouver des positions qui soient rationnelles et il se peut qu’elles ne viennent pas de nous.

Est-ce assez clair ? Bon, c’est notre échauffement pour demain. Choisissez quelqu’un et explorez ces questions-là.

Traduit par Régis Courtin


Last modified: 2021-12-14 22:05:16+00