News flash

The website is being restructured and some resources may not be available. Please write to ircc@rc.org if you can't find something you are looking for that was previously available.

Video excerpt from SAL/UER workshop on racism at the Global Climate Action Summit

Draft Program on Climate Change, for your comments (updated March 5, 2019) (short version now available)

 

Guerre et changement climatique : 
Impact sur les populations 
arabes et musulmanes 


 Marhaba (Bonjour en arabe). Mon nom est Victor Nicassio, et je viens de Los Angeles, Californie, aux États-Unis. J’utilise également mon nom arabe, Amin Khoury, qui provient du côté libanais de ma famille.


Je veux parler un peu de mon histoire familiale, de l’impact de la guerre sur ma famille, et de mon expérience personnelle de l’utilisation des outils de Sustaining All Life pour devenir un militant environnemental plus efficace.


Comme nous le savons tous, les guerres qui ont lieu dans le monde à l’heure actuelle génèrent pour nos peuples de profondes souffrances, des oppressions, de nombreux morts et la destruction de l’environnement. On sait aussi que les guerres et la violence ont laissé par le passé des souvenirs douloureux dans nos familles, et que si ces émotions douloureuses ne sont pas guéries, elles sont transmises aux enfants et petits-enfants sur de nombreuses générations.


Deux de mes grands-parents ont quitté le Liban en 1912 pour échapper à la guerre qui se déclenchait. Après leur départ, 200 000 Libanais sont morts de famine et de maladie au cours de la Première Guerre Mondiale.


Mes grands-parents ont apporté avec eux en Amérique des terreurs profondes, ainsi que d’autres émotions douloureuses. Ils ont été séparés de leur terre, de leur culture, de leur langue et des gens qu’ils avaient connus au Liban. Ils ont dû refaire leur vie dans un nouveau lieu, et ils ont eu peu d’occasions de guérir de leurs blessures.


En l’absence de ce processus de guérison, ma famille a connu de nombreux problèmes, dont l’épilepsie, l’alcoolisme et la toxicomanie, le suicide, de graves difficultés d’accouchement et l’oppression du système de «santé mentale».


Tout cela m’a affecté, en plus de mes propres problèmes. Je suis d’héritage mixte (libanais et italien) et né aux États-Unis, loin du pays natal de mes parents. J’ai été en grande partie coupé de ma langue et de ma culture ancestrales, je me suis senti déconnecté de mon peuple, et comme invisible et différent aux États-Unis, où à peine 1% de la population est arabe.


Aujourd’hui, plus de cent ans après que ma famille a quitté le monde arabe, je suis pour la première fois de ma vie dans un pays où 99% de la population est arabe et autochtone. Je suis très heureux d’être ici. Je suis très fier d’être de retour. Et en tant qu’homme chrétien libanais, je suis fier de faire cet atelier avec mes sœurs musulmanes.


J’ai cheminé durant de nombreuses années, pendant lesquelles j’ai utilisé le processus de guérison de Sustaining All Life pour raconter mon histoire, retrouver qui je suis et ma connexion à mon peuple. Nous avons tous des parcours différents, mais je pense qu’un processus de guérison qui nous aide à penser plus clairement est essentiel pour que nous soyons des militants pour l’environnement les plus efficaces possibles et pour que nous construisions une communauté et une unité au travers de toutes les divisions de la société oppressive. Nous avons beaucoup de travail à faire pour surmonter les divisions créées par le racisme, le sexisme, l’oppression de classe sociale, l’oppression des jeunes personnes et toutes les autres formes d’oppression. Mais au sein de Sustaining All Life, nous partons du principe qu’on peut et qu’on doit le faire. Et le travail pour créer un vaste mouvement de masse dans le monde entier a commencé.


Au sein de Sustaining All Life, non seulement nous utilisons notre processus de guérison, nous nous apportons aussi un soutien mutuel pour agir plus efficacement dans le monde, en dehors de notre association. En ce qui me concerne, j’ai pour objectif de mettre fin aux divisions basées sur les classes sociales, à l’exploitation économique et à l’oppression que nous appelons classisme. 


La guerre et la destruction de l’environnement dans notre société sont d’origine économique. Le mouvement environnemental a besoin de contacts avec toutes les classes sociales, en particulier la classe ouvrière et les gens vivant dans pauvreté, qui représentent la majorité de la population mondiale. J’ai travaillé à mettre fin à la guerre et arrêter le changement climatique dans des milieux de classe ouvrière et j’ai établi de bonnes relations qui durent depuis des années avec des personnes de la classe ouvrière et à faibles revenus. 


À Sustaining All Life, nous pensons qu’ensemble, en tant que personnes de toutes classes, nous pouvons et devons transformer la société de classe oppressive afin de mettre fin au changement climatique et de restaurer l’environnement naturel de la Terre.


C’est formidable d’avoir l’occasion d’être avec vous tous. Pendant la COP22, nous pouvons initier les relations au long cours qui sont si importantes à mesure que bâtissons un mouvement global uni. Restons en contact et continuons à développer ces relations. Nous espérons travailler avec vous dans le cadre de Sustaining All Life.


Je vous remercie. Choukran.


Amin Khoury (Victor Nicassio)


Los Angeles, California, États-Unis /USA


(Present Time 190, January 2018)


Last modified: 2019-05-02 14:41:35+00