News flash

The website is being restructured and some resources may not be available. Please write to ircc@rc.org if you can't find something you are looking for that was previously available.

Video excerpt from SAL/UER workshop on racism at the Global Climate Action Summit

Draft Program on Climate Change, for your comments (updated March 5, 2019) (short version now available)

 

Le premier atelier de Co-Écoute en Côte d’Ivoire

La communauté des co-écoutantes de la Côte d’Ivoire était en liesse du 29 Janvier au 05 Février, 2016. Et pour cause elle a reçu la visite de Marion et d’Ellie1 accompagnées du leader Togolais Missigbé.2 

Cette visite des leaders venues de Seattle s’inscrivait dans le cadre d’une petite tournée Ouest Africaine où les communautés du Togo, du Bénin, de la Côte d’Ivoire et du Ghana ont été visitées.

L’atelier s’est tenu dans la toute première capitale de la Côte d’Ivoire, Bassam. Et a duré trois jours. Nous étions au total dix-neuf en plus de nos trois hôtes. Membres et leaders y compris.

Juste après le diner nous avons commencé les séances. Marion et Ellie ont reçu le groupe des femmes puis celui des jeunes alors que Missigbé était entouré des hommes. Ça a été une séance d’entrée très intéressante.

Le lendemain dès 8h du matin nous avons commencé la classe. J’ai été mis en relief par Marion et Ellie pour une appréciation du leader que je suis. J’avoue que ça a été une séance démonstrative où j’étais très confus. Voire des co-écoutant-es se lever pour me dire merci et m’habillé de manière traditionnelle a été un moment fort pour moi pour décharger la gêne et accepter le mérite. Je n’avais jamais connu ça.

Ensuite Marion et Ellie ont donné leur témoignage en tant que pratiquantes de la co-écoute depuis plusieurs années. Puis s’en est suivie une séance. Les membres en étaient ravi-e-s. Pour terminer la matinée, des séances de démonstration sur l’histoire de notre vie et des sessions par groupe de deux ont clos la classe.

Dans l’après-midi, chaque membre a donné son impression sur les séances du matin. Puis nous avons continué une classe sur RC et ses principes et terminé par de longues sessions de décharge.

Le dimanche matin, juste après le petit déjeuner, nous voilà dans la salle de réunion à 8h. La classe de ce jour s’est tenue sur ce que la co-écoute est et ce qu’elle ne l’est pas.

Ellie et Marion ont bien montré la différence entre la communauté des co-écoutant-e-s et les autres organisations non gouvernementales. Le mode de fonctionnement. Les bienfaits auxquels on peut s’entendre sont la récupération de notre humanité, de notre intelligence. Ce qu’a fort bien marqué les membres. Après quelques questions nous avons continué par des sessions.

Dans l’après-midi, nous avons reçu nos invités. Nous avons jugé bon les membres ivoiriens et moi et avec l’accord de nos leaders, de présenter la co-écoute à des amis ou à des contacts. Ce fut un moment inoubliable. Les invités sont arrivés l’un après les autre et on a dénombré 24 au total ajoutés aux participantes du séminaire nous avoisinons la cinquantaine.

La salle était devenue très petite. La classe était animée par Marion et traduite par Ellie. Il fallait lever la voix. On voyait l’effort que toutes les deux faisaient pour se faire entendre. Cette introduction à la co-écoute avec des sessions a permis à nos invités de saisir l’essentiel de notre organisation.

L’ambiance générale faisait bon enfant. La chaleur humaine se dégageait de partout. Et à la fin nous avons pris un cocktail debout. Le spectacle était beau avec le bruit incessant des vagues de la mer qui devenait une sorte de musique caressante pour nos oreilles.

C’est ainsi que pris fin les trois jours d’ateliers animés par nos leaders venus de si loin.

Les membres pouvaient rentrer. Mais nous Ellie, Marion, Missigbé et moi restions encore à l’hôtel. Les sessions se poursuivaient jusqu’au mercredi 05 février. Jour du départ de mes hôtes pour le Ghana.

En résumé, je dirai que jamais je ne me suis aussi léger dans la vie. Grâce aux longues séances à quatre nous que avons eu. Je me sens à l’aise au fond de moi et les perspectives pour notre communauté deviennent encore plus claires. Pour un premier atelier, tous-tes les membres sont d’avis que ce fut une victoire.

Impressions de quelques membres:

Assanata: Cyrille nous disait qu’un jour on recevrait nos leaders il y a seulement deux ans. Cela s’est vérifié. J’ai beaucoup appris auprès d’elles. Les sessions m’ont relaxés. Le cadre du séminaire était vraiment beau. Ce fut super!

Alex: C’est un très bon atelier. Si on pouvait faire cela tous les jours ce serait vraiment bon. Je suis senti vraiment libéré de beaucoup de choses. Je remercie nos leaders.

Souleymane: Ça a été un atelier libérateur. J’ai vu la maitrise des outils de nos leaders. C’est formidable.

Guéhi Daniel: Nous avons reçu des leaders formidables. Nous avons fait des sessions intéressantes dans un cadre intéressant. Je souhaite que nos leaders reviennent nous voir au plus vite.

Adouenis: J’ai apprécié tout. Je prends l’engagement d’aller encore plus loin dans la Co-écoute. Je comprends ce que ça peut m’apporter.

Hélène: Je remercie Cyrille pour l’organisation. Je remercie nos leaders qui sont venues de si loin pour nous former et nous permettre de décharger. J’espère qu’ils vont revenir encore. Ces jours ont été fantastiques.

Cyrille Zounon

Cocody, Côte d’Ivoire

(Present Time 184, July 2016)


1 Marion Ouphouet et Ellie Putnam, leaders de RC de Seattle, Washington, États-Unis
2 Missigbe Hokameto, leader de RC de Lomé, Togo


Last modified: 2019-05-02 14:41:35+00