News flash

🌏  WEBINARS  🌍

Threats from Nuclear Weapons
led by Julian Weissglass
February 11

Unified Goal on the Climate
led by Diane Shisk
& Janet Kabue
March 4 or 5

P.2. GÉRER LES DÉSACCORDS, CRITIQUES ET MÉCONTENTEMENTS

Nous savons que les sentiments critiques, les mécontentements, et beaucoup de nos désaccords sont la restimulation de détresses passées plutôt que de réels désaccords sur des questions actuelles, que critiquer une personne n'est pas productif et que cela est différent de l'expression d'un désaccord avec les idées ou la politique de cette personne. Les restimulations peuvent nous pousser à dramatiser nos automatismes de détresse de façon inconsidérée et erronée vers d'autres Co-écoutant-e-s et dirigeant-e-s de Co-écoute.

La procédure suivante est utile pour corriger les erreurs, interrompre les automatismes, et décourager les commérages et les attaques.

Lorsqu'un-e Co-écoutant-e ressent une difficulté avec un-e autre Co-écoutant-e ou avec un-e dirigeant-e de Co-écoute, une méthode efficace consiste à :

1. travailler en séance et décharger à propos de la situation,
2. examiner la situation réelle de la façon la plus claire possible,
3. réfléchir à des solutions possibles, et si la difficulté nécessite encore de l’attention,
4. communiquer directement avec la personne concernée pour résoudre la situation.

Il ne sert à rien d'exprimer un désaccord, une critique, ou un mécontentement à une autre personne, au sein ou en dehors de la Co-écoute, ni de manifester son mécontentement sous la forme déguisée de la décharge dans ses propres séances. Si la communication directe ne donne pas satisfaction, ou si elle s'avère trop difficile, le/la Co-écoutant-e devra rechercher l'aide d'un-e Co-écoutant-e chevronné-e, d'un-e formateur-formatrice de Co-écoute, ou de la Personne de Référence appropriée. Si le problème persiste malgré tout, il sera alors porté à la connaissance de la Personne de Référence au niveau supérieur.

Si le problème persiste et que la personne commence à perturber la Communauté de Co- écoute, alors cette personne sera privée d'accès aux ressources de la Communauté.

RAISON

La plupart des désaccords peuvent être traités autrement. Il n'est pas nécessaire que nous soyons d'accord sur tout, et la plupart de nos désaccords n'ont pas besoin d'être résolus dans l'immédiat. Ils se résoudront par l’intermédiaire de la décharge soutenue et de nouvelles informations. En général, des décisions dans l'instant ne s'imposent pas.

La communication directe peut être utile. Elle donne l'occasion à la personne qui est l'objet du désaccord, de la critique ou du mécontentement :

1. de connaître directement quelle est la situation,
2. d'examiner le contenu du problème et des mécontentements qu'il suscite,
3. d'utiliser la décharge et la communication pour résoudre la situation,
4. de solliciter des ressources annexes si nécessaire.

Critiques et attaques ne doivent pas perturber l'excellent travail des Co-écoutant-e-s.

Les personnes extérieures à la Co-écoute peuvent avoir une vision confuse de la Co- écoute si nous partageons avec elles nos mécontentements vis-à-vis de la Co-écoute. Cela peut compliquer toute communication ultérieure à propos de la Co-écoute.


Last modified: 2019-05-02 14:41:35+00