News flash

Videos of SAL/UER Climate Week events

Racism and the Collapsing Society, Barbara Love and Tim Jackins, June 7, 2020

RC Webinars listing through July 2021

New Online Workshop Guidelines Modifications


 

D.2. STRUCTURE DE LA COMMUNAUTÉ – LIBÉRATION

Inclusion

La Communauté de Co-écoute fera un effort conscient et délibéré pour inclure dans les organes d’organisation et de leadership des Co-écoutant-e-s issu-e-s des couches populaires:

1. qui ne sont pas encore engagées dans la Co-écoute, et ce dans une proportion égale à la fraction qu'elles représentent dans l'ensemble de la population,

2. qui sont visées par l’oppression, et

3. dont la langue principale n'est pas l'une des langues dominantes de la région.

Leadership

Au niveau International, on désignera des Personnes de Référence Internationale de Libération (PRIL) issues de groupes visés par l’oppression. Des Coordinateurs-Coordinatrices au niveau local (village, agglomération, ville, ou autre désignation géographique) ou Régional peuvent également être désigné-e-s (Voir la Règle D.10.)

Coordinateurs-Coordinatrices

Ces Coordinateurs-Coordinatrices ne sont pas des Personnes de Référence. Elles ont plutôt pour rôle de coordonner des activités qui encouragent le développement de leur groupe d'appartenance au sein de la Communauté. Ils/elles seront en contact effectif avec le leadership des Communautés dans leur secteur géographique (Personne de Référence de Secteur [PRS] et Personne de Référence Régionale [PRR]), ainsi qu’avec leur PRIL, et leur feront des recommandations. Ils/elles peuvent être consulté-e-s par le leadership de leur secteur géographique sur l'accréditation de nouveaux formateurs ou de nouvelles formatrices issu-e-s de ces groupes, sur l'utilisation du Fonds d'Extension22 en faveur de ces groupes, et sur l’organisation d'ateliers spécifiques, de conférences et de publications destinés à ou concernant ces groupes.

Groupes de dirigeant-e-s

Des groupes de dirigeant-e-sI seront organisés pour chaque segment de population partageant un point commun (oppression, métier, intérêt). Ils auront un rôle dirigeant direct pour leur segment de population, à la fois au sein et en dehors de la Co-écoute.

Groupes de soutien

Des groupes de soutien seront organisés pour les Co-écoutant-e-s appartenant à chaque segment de population partageant un point commun (oppression, métier, intérêt). Les groupes de soutien peuvent être mis en place à l’initiative de tout-e Co-écoutant-e, en concertation avec la PRS (ou la PRR s'il n'existe pas de PRS). La personne animant le groupe de soutien doit soit être un formateur ou une formatrice de Co-écoute certifié-e, soit avoir l'accord d'un formateur ou d'une formatrice certifié-e qui agira comme consultant-e pour l'animation du groupe. De tels groupes seront suffisamment petits (de trois à huit personnes) pour permettre un temps d'attention raisonnable pour chaque personne à la plupart des réunions. Les participants peuvent utiliser l’attention du groupe pour décharger des détresses qui sont moins accessibles dans des groupes plus hétérogènes. Comme toute réunion de Co-écoute, ces réunions s'efforceront d'inclure (1) un rappel de la théorie existante, (2) des informations sur les derniers développements de la théorie et (3) un temps pour la décharge et la réémergence.

Les groupes de soutien peuvent constituer un point d'entrée pour des personnes nouvelles à la Co-écoute.

Si on demande une participation financière dans le cadre des groupes de soutien, un quart des sommes récoltées sera versé au Fonds d'Extension (Voir la Règle H.2.).

RAISON

Les sociétés oppressives ont divisé les gens de toutes les façons imaginables. Elles ont manipulé chaque groupe pour participer à l'oppression des autres. Nous pouvons nous informer sur la manière dont des groupes de gens ont été aliénés et isolés les uns par rapport aux autres et aussi apprendre comment faire pour restaurer l'unité. Chaque groupe doit d'abord se réunir séparément sur la base de sa spécificité, développer ses propres dirigeant-e-s et esquisser un programme de libération. Ceci doit être effectué de façon séparée avant que les étapes menant à l'unité ne puissent être franchies.

Les PRIL peuvent agir en tant que porte-paroles de leur groupe d'appartenance au sein des Communautés de Co-écoute (et aussi en dehors). Les PRIL ainsi que les Coordinateurs- Coordinatrices au niveau local ou Régional peuvent encourager le développement de leur groupe d'appartenance en organisant des groupes de soutien et des groupes de dirigeant-e-s Végéliens.23 Le développement de Coordinateurs et Coordinatrices est un bon moyen de renforcer le leadership de libération et d’encourager la formation de groupes Végéliens aux niveaux local et Régional.


22 Le Fonds d'Extension est une manière d’aider financièrement des personnes pour qui les circonstances rendent difficile l’accès à la Co-écoute. Ce Fonds d'Extension est notamment constitué du Fonds d'Extension des Secteurs, du Fonds de Service Communautaire et du Fonds d'Extension International (géré par la Fondation de la Réévaluation). (Voir la Règle H.7.)

I Voir note en page 74.

23 Végélien est un terme inventé par la Co-écoute pour désigner l'un quelconque parmi les nombreux groupes d’appartenance – femmes, gays, jeunes personnes, aîné-e-s, personnes invalides, personnes visées par le racisme, etc.


Last modified: 2019-05-02 14:41:35+00